Ministère des Affaires Etrangères ,de la Coopération ,de la Francophonie et de l'Intégration Régionale ,Chargé des Gabonais de l'Etranger .

Sceau de Republique Gabonaise

A l'occasion de la Célébration de la Journée Internationale de la Francophonie

Logo

INTERVENTION DE SON EXCELLENCE

MONSIEUR LE MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA FRANCOPHONIE ET DEL’INTEGRATION REGIONALE,

CHARGE DES GABONAIS DE L’ETRANGER

 

A L’OCCASION DE LA CELEBRATION

DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE

 

     LIBREVILLE, LE 20 MARS 2017


Mesdames, Messieurs

Le 20 mars de chaque année, la communauté francophone dans son ensemble, et même au-delà, célèbre la Journée Internationale de la Francophonie, en référence à la signature, le 20 mars 1970, de la Convention de Niamey, créant l’Agence de Coopération Culturelle et Technique devenue depuis, l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Son Excellence Madame Michaëlle Jean, Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, place ce 20 mars 2017 sous le signe du partage.

La Francophonie étant en effet cet espace « de rencontre, de découverte, de compréhension mutuelle, d’interrelations solidaires et stratégiques au service de l’action et des valeurs universelles qui nous fédèrent. »

Ainsi, cette capacité à mettre en partage nos savoirs et savoir-faire, nos combats pour les droits et les libertés, nos initiatives citoyennes, nos réussites et nos expériences, fait de la Francophonie, aujourd’hui, une force de proposition et d’action dans le monde.

 

Mesdames et Messieurs,

C’est dans cet esprit de partage et de lutte pour les droits, les libertés et l’égalité que le Gabon a fait prendre lors du XVIème Sommet de la Francophonie, une résolution portant création d’un observatoire pour la promotion de l’égalité femme/homme, des droits et de l’autonomisation des femmes et des filles.

En effet, l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes constitue pour les plus hautes autorités, un des enjeux majeurs du développement humain et durable. C’est pourquoi notre pays a à cœur que les femmes et les hommes puissent jouir des mêmes droits et devoirs.

C’est ainsi que le Gabon, au regard de son expérience en la matière, mettra à la disposition de l’OIF un expert national chargé de la mise en place et de l’animation pendant deux ans, de cet observatoire dédié au renforcement des droits des femmes.


Mesdames et Messieurs,

La dynamique de partage et de solidarité impulsée au sein de l’OIF se manifeste également à travers l’adoption de stratégies et de programmes permettant de faire de l’espace francophone un espace porteur de développement.

L’adoption de la stratégie économique, par exemple, répond à la volonté de développer des pratiques innovantes et durables dans le champ de la promotion économique, des investissements et du commerce.

C’est dans cet objectif qu’a été lancé le Programme pour l’entrepreunariat des femmes et des jeunes afin d’appuyer les réseaux de femmes et de jeunes entrepreneurs en favorisant l’échange d’expériences et de bonnes pratiques.

Le Gabon contribue financièrement au développement de cette initiative à travers un don exceptionnel d’un million de dollars du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA, résolument engagé à participer à l’éclosion au sein de l’espace francophone, d’une jeunesse responsable et outillée pour faire face aux défis et aux enjeux de l’heure.

 

Mesdames, Messieurs,

Je formule le vœu que cette Journée Internationale de la Francophonie nous fortifie dans nos convictions et nous rapproche davantage pour continuer à défendre notre langue commune le français, nos diversités, nos libertés, et nos droits.

 

Vivent les peuples francophones, vive la Francophonie, vive le Gabon.

 

Je vous remercie.

 

Modifié : 21 / 09 / 2017