Ministère des Affaires Etrangères, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale, Chargé des Gabonais de l’Etranger

Sceau de Republique Gabonaise

Libreville et Beyrouth renforcent leur coopération

Logo

Cérémonie sobre certes, mais dont les répercussions seront nécessairement importantes dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre le Gabon et le Liban, que celle qui a eu lieu hier à l’Hôtel des Affaires étrangères. En effet, l’accord portant sur les consultations diplomatiques régulières entre la République gabonaise et la République du Liban a été signé entre le ministre libanais des Affaires étrangères, Gebran Bassil, qu’accompagnait une forte délégation et son homologue gabonais, Pacôme Moubelet Boubeya. Le ministre délégué, Isidore Calixte Nsié Edang était également présent.

Il ressort dudit accord que les Parties signataires tiendront des consultations sur les thématiques du développement de la coopération bilatérale et multilatérale relative aux aspects politiques, économiques, culturels, scientifiques, techniques et humanitaires. Lesdites consultations pourront avoir lieu au plus haut niveau du Ministère des Affaires Étrangères des deux pays. Les parties s’engagent à établir et promouvoir des contacts entre leurs missions diplomatiques et consulaires pour échanger des points de vue sur des questions d’intérêts réciproques. Leurs Missions permanentes auprès des Nations unies et d’autres organisations internationales, ainsi que leurs représentants participants à des conférences internationales maintiendront des contacts réguliers et se consulteront au sujet de questions d’intérêts mutuels lorsque cela s’avérera nécessaire.

Les questions relatives aux consultations régulières comprennent celles ayant trait au renforcement de la coopération bilatérale, à la sécurité et à la coopération en Afrique, et d’autres questions internationales d’intérêts communs. Toutefois, l’une ou l’autre Partie pourra demander, le cas échéant, la tenue de réunions extraordinaires. Tout différend né de l’interprétation ou de l’application de l’accord sera réglé à l’amiable par consultation ou négociation entre les parties.

L’accord qui entrera en vigueur à la date de l’accusé de réception de la seconde notification diplomatique par le biais de laquelle les Parties s’informeront mutuellement en cas de nécessité, restera valable pour une période d’un an et sera automatiquement reconduit pour des périodes similaires. Malgré tout, la Partie qui prendra l’initiative de le modifier ou de le dénoncer est tenue de le notifier par écrit à l’autre partie par voie diplomatique, six mois à l’avance avant la date déclarée de ses effets au terme de chaque période de renouvellement.

Il est à signaler que reçu auparavant par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le Ministre libanais des Affaires étrangères et des Emigrés, Gebran Bassil, lui a remis une lettre d’invitation que lui a adressée son homologue libanais afin se rendre au pays du cèdre.

En rappel, les Républiques Gabonaise et Libanaise entretiennent des relations diplomatiques depuis 1991. Quelques accords de coopération  ont solidifié leurs relations, consolidées par des échanges de visites de haut niveau. Le Gabon y  a ouvert un Consulat Général en 2013, après la fermeture de son Ambassade lors de la guerre civile du Liban. Au titre des accords signés, on peut citer l’Accord général de coopération, l’Accord de coopération Commerciale, l’Accord bilatéral de transport aérien, l’Accord concernant la promotion et la protection réciproque des investissements, la Convention en vue d’éviter les doubles impositions et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu, tous signés Le 20 février 2001, à Beyrouth. A ceux-ci on citera également l’Accord de coopération touristique.

 

Publié le : 16 / 02 / 2017