Ministère des Affaires Etrangères, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale, Chargé des Gabonais de l’Etranger

Sceau de Republique Gabonaise

Les missions actuelles du Ministère

Les attributions du Ministère des Affaires Etrangères sont actuellement définies par le décret 652 du 21 mai 2003 qui a donné au Département les compétences dans les domaines des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale, de la Francophonie et du Droit de la Mer. La gestion des refugiés et la toxicomanie font également partie du champ de compétence du Ministère

Sous l'autorité du Président de la République, le Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de la Francophonie est chargé de la conception et de la mise en oeuvre de la politique étrangère du Gouvernement ainsi que de la coordination et de la conduite de l'action extérieure de l'Etat dans les domaines des Affaires Etrangères, de la Coopération internationale, des Affaires consulaires, de la Francophonie, du Droit de la Mer, des Réfugiés.

A ce titre, il est seul habilité :

à établir les pouvoirs, à représenter la République Gabonaise et à correspondre directement avec les Puissances étrangères ou leurs représentants au Gabon ainsi qu'avec les Organisations Internationales;

à préparer les sommets des Chefs d'Etat et de Gouvernement, les conférences ministérielles et le Conseil Permanent de la Francophonie;

à engager la procédure de ratification et de publication des instruments internationaux auxquels la République Gabonaise est partie.

Il est dépositaire des traités et accords internationaux pour la République Gabonaise.

En matière d'affaires étrangères, les missions du Ministère sont tout spécialement :

Les propositions au Président de la République et au Gouvernement sur les orientations de la politique étrangère;
L'information du Président de la République et du Gouvernement sur l'évolution de la conjoncture internationale et de la situation des Etats étrangers, par le biais des correspondances de nature politique, économique, culturelle ou de coopération adressée à Libreville par les représentants diplomatique du Gabon (ambassades ou consulats);
La conduite et de l'harmonisation des relations extérieures;
Les contacts et les négociations avec l'extérieur, menés sous les auspices du Ministre des Affaires étrangères au plan tant bilatéral que multilatéral.

En matière de coopération internationale, le Ministère connaît de toutes les questions relatives à la préparation, à la mise en oeuvre et à la coordination de la politique de coopération multisectorielle, bilatérale et multilatérale pour la République Gabonaise en faveur du développement, notamment des actions visant à favoriser les investissements étrangers en République Gabonaise et promouvoir les investissements des Gabonais à l'étranger.

En matière de Francophonie, le Ministère est chargé de toutes les questions relatives à la préparation et à la mise en oeuvre de la politique gouvernementale visant à promouvoir et à assurer la coordination de toutes les actions relevant de l'Organisation Internationale de la Francophonie au plan national et international, notamment :

de toutes contributions de la République Gabonaise aux mécanismes de fonctionnement de la Francophonie;

de toutes cations visant au rayonnement politique et culturel de la Francophonie.

En matière d'affaires consulaires, le Ministère est chargé de la conception et de la mise en oeuvre de la politique consulaire du Gouvernement, notamment de toutes questions de coopération en matière d'entraide judiciaire et administrative, de la protection et de l'assistance aux ressortissants Gabonais et des biens établis hors du territoire, via les consuls et les poste consulaires.

Evolution du Ministère dans ses attributions
Les missions du Ministère ont beaucoup évoluées depuis les années 60. Cette évolution a surtout été guidée par la nécessité de s'adapter à un environnement international avec de nouveaux acteurs, de nouveaux enjeux, de nouveaux champs d'intervention et de nouvelles opportunités. Les décrêts 774 du 25 août 1976 et 652 du 21 mai 2003 ont été les principales étapes de cette évolution.

Après l'indépendance, le Gabon a vite senti le besoin de se doter d'un service des Affaires Etrangères. Le décret du 14 octobre 1960 le fait coexister provisoirement avec l'Economie Nationale dans un grand ministère appelé Ministère des Affaires Etrangères et de l'Economie Nationale. Il a pour ainsi dire, un caractère restreint puisque sur le plan des structures, il ne comprend que:

un cabinet ministériel avec un chef de Protocole

une seule Direction chargée des Relations Extérieures.Celle-ci est subdivisée en trois divisions (Europe-Amérique, Afrique-Asie, Organisations et Organismes internationaux).

Depuis lors, l'expansion du ministère des Affaires Etrangères a été le reflet du nouveau rôle que devait jouer le Gabon au sein de la communauté internationale. À mesure que le Gabon s'affranchissait de son héritage colonial pour adopter une politique étrangère plus indépendante, le ministère des Affaires extérieures allait connaître une croissance rapide. Les décrets 1041 du 17 juin 1969, 1202 du 20 décembre 1972 et 774 du 25 août 1976 viennent marquer un tournant décisif puisque le Ministère des Affaires Etrangères devient un département ministériel à part entière. Il est procédé à la réforme de ses structures.

En 1976, par le décret 774, il est créé une administration centrale dirigée par un Secrétaire Général et des adjoints. Les services centraux comprennent désormais huit (8) Directions dont quatre (4) Géographiques et quatre (4) Fonctionnelles. Il y apparaît également une division de l'Interprétariat et une division du Courrier.

Cette évolution traduit un souci constant d'adapter les structures du Ministère aux mutations internationales et à la politique extérieure du Gabon. Vers la fin des années 80, de nouvelles missions en matière de Francophonie sont assignées au Ministère qui devient ainsi le Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et de la Francophonie et au milieu des années est crée une direction de la francophonie.

25 ans après l'entrée en vigueur du décret 774, le même souci d'adaptation des structures du Ministère des Affaires Etrangères apparaît de nouveau. En effet, à côté du projet de réforme administrative et de modernisation de l'année de l'Etat engagé depuis quelques années, le contexte international a connu une évolution radicale. De nouveaux domaines d'action internationale et de nouveaux défis sont apparus, l'influence de acteurs non étatiques est allée en s'agrandissant. Tous ces facteurs ont conduit à une refonte de l'organigramme du Département en 2001 avec changements essentiels, la création de quatre grandes directions générales (une Direction Générale des Affaires Etrangères, une Direction Générale de la Coopération Internationale, une Direction Générale des Affaires Consulaires et une Direction Générale du Droit de la Mer) et des Directions d'appui logistique (Direction du Protocole, Direction Centrale du Personnel, Direction de la Logistique Diplomatique, Direction des Affaires Juridiques, Direction des Systèmes d'Information et Direction du Budget et de l'Equipement

Il est certain que dans l'avenir, d'autres changements s'imposeront, car le souci du département est de s'arrimer à son époque dans le but de mieux répondre aux exigences du contexte national et international.

Ce que nous faisons.
Le Ministère des Affaires Etrangères au quotidien dans ses missions, ses objectifs et son apport au développement économique, à la sécurité et au prestige du Gabon sur le plan international.

Le Ministère des Affaires Etrangères est le principal conseiller et négociateur du Gouvernement en matière de politique étrangère, de questions diplomatiques et consulaires. Le Ministère fournit également une expertise juridique sur les questions internationales. Dans la pratique internationale, il est le principal canal des communications du Gouvernement vers et à partir des Etats étrangers et Organisations internationales

Le Ministère, à travers ses services diplomatiques et consulaires, est chargé de faire entendre la voix du Gabon dans les instances internationales, de veiller à la protection des intérêts du Gabon et de s'assurer que les droits des ressortissants gabonais sont respectés.

Le rôle du Ministère est de reconnaître et comprendre les enjeux internationaux, opportunités et risques qui affectent le Gabon et fournir des conseils et analyses sur la façon de mieux protéger les intérêts de notre pays. De cette manière, il contribue aux objectifs de transformation de l'économie et de la société gabonaise.

Chaque année, le Ministère réexamine les paramètres avec lesquels le Gabon poursuit sa politique extérieure. Nous recherchons les enjeux actuels et les facteurs de changement. Nous cherchons à identifier les opportunités et les risques qui peuvent avoir un impact sur les objectifs de notre politique étrangère et périodiquement le Ministère organise une conférence des ambassadeurs au cours de laquelle les priorités de notre politique étrangère sont discutées.

Modifié : 12 / 12 / 2014